La carte de l’engagement


L’arrivée des générations Y et Z sur le marché du travail, l’émergence de contrats sociaux tels que le portage salarial, la possibilité de travailler n’importe où et d’être jugé sur le service rendu et non sur les heures de présence, nous amènent à considérer l’individu pour ce qu’il est : un être intelligent, créatif, capable de s’engager, d’apporter à l’entreprise une source d’innovation continue et de trouver dans son activité professionnelle un environnement propice au bien-être et à l’épanouissement. Pour y parvenir, le rôle de l’entreprise est de porter une vision et un projet dans lequel ses membres se reconnaissent et que le manager doit relayer, tant sur le plan des messages diffusés que sur celui des pratiques managériales et des interactions sociales qui en résultent.

 

Insight propose d’étudier et de mettre en pratique les principaux référentiels managériaux qui s’imposent actuellement en Europe : le Management Libérateur qui donne du sens, le Leadership Tribal qui améliore la dynamique collaborative et le Management 3.0 qui fournit des techniques concrètes. Ces référentiels s’enseignent et se pratiquent au quotidien pour maintenir et développer le sens de l’engagement vis-à-vis de l’entreprise. A ces conditions, on suscitera une motivation réelle que l’on pourra maintenir durablement et qui, in fine, renforcera globalement la différenciation concurrentielle de l’entreprise et sa compétitivité.


La génération Y, aussi appelée « digitale native », regroupe les personnes nées entre 1980 et 1995. Ils sont autant à l’aise pour communiquer à l’aide des technologies ou directement. Ils ne placent pas le travail au premier plan et leur priorité est leur santé mentale et physique. Ils recherchent ainsi une meilleure qualité de vie en conciliant travail et intérêt personnel. Leurs exigences en entreprise : horaires flexibles, autonomie, liberté, progression rapide…

Les Y favorisent la reconnaissance de leurs compétences et portent une attention particulière sur la rémunération et l’ambiance de travail.



La génération Z, aussi nommée Génération C (pour Communication, Collaboration, Connexion et Créativité) représente les personnes nées autour des années 1996. C’est une génération qui a grandi avec les technologies mais surtout les réseaux sociaux. Ils sont donc connectés en permanence.
A la différence des génération Y, ils sont nés, vivent et vivront avec Internet. Ils maîtrisent parfaitement les outils informatiques, qu’ils utilisent quotidiennement, et ne conçoivent pas de vivre sans. C’est la génération de l’information en ligne. Pour eux, il n’y aura plus de barrière entre vie personnelle et vie professionnelle, plus de notion d’heures de travail…
Les Y favorisent la reconnaissance de leurs compétences et portent une attention particulière sur la rémunération et l’ambiance de travail.


Issu du livre d’Isaac Getz et Brian M.CARNEY « Liberté et Cie », basé sur les retours d’expériences d’entreprises aux modèles managériaux innovants, le management libérateur permet de libérer les énergies des collaborateurs, de développer la créativité et l’intelligence collective.

Dans ce modèle, le manager devient promoteur de sens et de vision.



Le Tribal Leadership résulte du travail accompli par Dave Logan, John King et Halee Fischer-Wright pendant plus de 10 ans auprès de plusieurs entreprises de secteurs d’activités divers. Il en résulte une grille de lecture des interactions entre comportements et discours des individus au sein d’un groupe de personnes appelé « Tribu ».

Le Tribal Leadership identifie 5 stades auxquels sont associés 5 façons de parler et 5 comportements. Ce mode de management d’un niveau à l’autre, permet de faire le point sur une situation d’équipe par l’observation des discours et des comportements et de mettre en place les leviers d’évolutions.



Afin de répondre à un environnement de plus en plus complexe, le management doit se réinventer. Dans les années 2010, Jurgen Appelo redéfinit le leadership et le management à partir des valeurs agiles : le Management 3.0 est né.

Il définit 6 principes illustrés par des outils pratiques, ludiques et faciles à mettre en œuvre pour améliorer la performance des organisations par le développement d’un environnement propice au bien-être et à l’engagement des collaborateurs.