La recherche de l’efficience


Lorsque l’individu et le groupe sont au rendez-vous de l’entreprise, il reste encore au management à les placer dans ces conditions de production optimales et à les aider à délivrer dans les délais des produits de bonne qualité, qu’ils soient manufacturés ou logiciels. Sur le plan de la fabrication et du pilotage des projets, les pratiques se sont également diversifiées depuis 15 ans en vue d’améliorer la qualité et le Time-to-Market. Le parcours Insight propose d’en maîtriser les plus connues :

  • Approfondir les techniques de management visuels et ouvrir l’audience à la facilitation graphique. Parce que quelques dessins valent bien mieux que de longs discours.
  • Piloter l’activité par les flux via la méthode japonaise Kanban, à l’aide de cas pratiques tirés du jeu Kanbanzine.
  • Donner une cadence à l’activité et construire le produit final de manière itérative et incrémentale. Au centre de celles-ci figurent le méthode Scrum, que nous proposons de mettre en application au travers d’un cas pratique basé sur le Lego Serious Play.

La conduite du changement nécessaire à la bonne adoption et diffusion de ces pratiques est également abordée au travers du Lean Change Management, techniques de conduite du changement promues par Jason Little, facilitateur Management 3.0. Enfin, la structuration et le pilotage de grands programmes, avec la coordination de plusieurs projets interdépendants, utiles dans le cadre de transformations digitales d’envergure, est abordée avec des frameworks comme SAFe ou LeSS.


Le Time to Market est le délai nécessaire pour le développement et la mise au point d’un projet ou d’un produit, de l’émission de l’idée à son utilisation effective par l’utilisateur final.

Diminuer ce délai est un pilier stratégique pour les entreprises en améliorant de manière significative leur rentabilité et leur avantage concurrentiel.


Les techniques de management visuel contribuent à la communication et à l’intelligence collective de l’organisation.

L’objectif est de définir et de maintenir, à l’aide d’outils visuels (tableau, graphiques, images…), un environnement de travail propice à la transmission efficace de l’information et à l’accélération de la prise de décisions.



La méthode Kanban a été développée par Taiichi Ohno chez Toyota après avoir observé le fonctionnement d’un supermarché américain dans lequel les clients se servaient eux-mêmes et où les denrées périssables étaient renouvelées sur les présentoirs au fur et à mesure des ventes.

Cette méthode repose sur une gestion des flux tirés par le besoin exprimé par le client et sur l’utilisation d’outils de management visuels.


Scrum est un schéma d’organisation de développement de produits complexes. C’est la méthode agile la plus couramment utilisée de nos jours. La méthode s’appuie sur le découpage du projet en itérations courtes, sur l’auto-organisation des équipes et sur la synchronisation du projet par la mise en place de cérémoniaux.



La méthode Lego Serious Play est une approche ludique qui utilise les Legos pour accélérer la réflexion stratégique et/ou organisationnelle, le développement de la créativité et accroître la collaboration d’équipe.


Le Lean Change Management par une combinaison d’outils issus des méthodes agiles, du Lean Start-up et des Neurosciences propose une nouvelle approche rationnelle et itérative de la conduite du changement et la rend plus efficace.


SAFe et LeSS sont des cadres agiles dédiés à l’organisation agile de grands programmes de transformation avec des équipes distribuées.